top of page
  • Photo du rédacteurGuyler C Delva

Plus De 142 Morts Dans Les Prisons d'Haïti, Dont Certains À Cause Du Choléra


Photo d'une œuvre d'art prise lors d'une exposition organisée par le ministère de la culture en 2018 (photographie de Jennifer D. Delva)


Joseph Guyler C. Delva

14 oct. 2022


PORT-AU-PRINCE, Haïti (HCNN)- Des dizaines de détenus sont décédés dans des prisons haïtiennes, dont certains du cholera, au cours de ces derniers mois, en Haiti en proie à une profonde crise sociopolitique.


Au moins 142 détenus sont morts dans les centres de détention du pays entre le 1er janvier et le 10 octobre de cette année, dont 21 décès dus au choléra au pénitencier national, ont déclaré vendredi les autorités pénitentiaires à HCNN.


L'Inspecteur Général de la Police, en charge des prisons du pays, Pierre René François, a déclaré que les détenus sont morts de différentes maladies.


"Généralement, ils meurent d'anémie, de tuberculose qui est très courante dans la prison, et plus récemment du choléra", a déclaré François.


Il a ajouté que les détenus présentent souvent une carence en vitamine D qui les rend plus vulnérables à certaines maladies.


"Nous isolons ceux qui sont malades des autres pour éviter toute contamination supplémentaire", a-t-il ajouté.


Certaines institutions internationales, comme le Programme alimentaire mondial et Health Through Walls, aident parfois à l'approvisionnement en nourriture.


"Les prisonniers sont maintenant confrontés à une situation plus grave en raison des complications causées par le fait que nous ne pouvons pas trouver de carburant, ni de gaz de cuisine", a déclaré François.


Les responsables du ministèr de la santé ont déclaré qu'environ 18 personnes ont déjà été tuées par le choléra en Haïti au cours des deux dernières semaines et que des dizaines d'autres seraient infectées et gardées en observation.


"Nous sommes maintenant confrontés à un grave problème en raison des troubles politiques", a-t-il indiqué. "Souvent, nous ne sommes pas en mesure de nous déplacer dans la ville pour faire une série de choses, parce que les routes sont bloquées et que la vie s'est souvent arrêtée", a expliqué François.


La surpopulation carcérale est un gros problème. Selon les normes internationales, "vous devriez avoir plus de 4 mètres carrés pour un prisonnier, mais ici vous avez moins d'un mètre carré par prisonnier."


"En raison de cette situation, les maladies trouvent un moyen facile de se propager rapidement, et aussi une autre chose qui frustre et bouleverse vraiment les détenus est la détention préventive prolongée", a déclaré François.


" Souvent, certaines personnes en détention préventive passent plus de temps en prison que ce qu'elles obtiendraient, selon la loi, si elles étaient condamnées après un procès", a-t-il ajouté.


Après le tremblement de terre de 2010, la pandémie de choléra avait fait quelque 10 000 morts et infecté environ 820 000 personnes, selon des données obtenues auprès des centres américains de contrôle et de protection des maladies (CDC).



Joseph Guyler C. Delva

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Meilleures histoires

bottom of page